Partagez | 
 

 Not a honeymoon → Ezio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

avatar
Devlin Monthawk
|| ADMIN || ginger ♃ a l e


Messages : 2551

Date d'inscription : 30/07/2013



MessageSujet: Re: Not a honeymoon → Ezio   Dim 8 Mai - 1:31

Un nom répandu aux Etats-Unis, ça Devlin en doutait. Non parce que ça sonnait tout de même très italien et même s’il y avait beaucoup d’italiens en Amérique. D’ailleurs, c’était un truc qu’elle ne s’était jamais expliqué, pourquoi son mari avait un nom qui sonnait italien alors qu’il était sauf un rital. Mais peut-être qu’on en retrouverait en remontant dans sa généalogie, sait-on jamais. Bref, Leo sembla trouver ça amusant mais pas non plus transcendant, un peu comme si on lui disait ça tous les jours et elle ne pouvait lui en vouloir, il devait en entendre des trucs tous les jours. Et de toute façon, voilà qu’on venait interrompre leur joyeuse petite discussion. Oui, oui, on venait même les embêter jusque-là, dans les toilettes des hommes. Et plus particulièrement, c’était elle qu’on venait ennuyer puisqu’on voulait parler à Amy Adams. Eh ben, dans le fond, Devlin ne l’enviait pas des masses si elle n’avait même pas le droit d’aller aux toilettes en paix… et qu’en plus on la harcelait au sujet de rumeurs concernant Jason Priestley… attendez, le petit mec de Beverly Hills ? Ah bon ?? Enfin soit, là n’était pas la question, elle renvoya un sourire entendu à Ezio avant de se tourner vers Leonardo qui avait l’air un peu paumé quand même et on le serait à moins, franchement.

    « Ils trouvent tous que je ressemble à Amy Adams. » annonça-t-elle en haussant les épaules.


On aurait pu croire qu’il n’y avait pas besoin d’explication, étant donné qu’elles étaient toutes les deux rousses et que la ressemblance s’arrêtait là mais l’acteur haussa les sourcils, même qu’il ressemblait à Jack Nicholson quand il faisait ça et la regarda de haut en bas avant de lâcher un :

    « Eh bien ils se trompent. »


Et autant dire qu’à la façon dont il l’avait dit, c’était assez flatteur. Oui ça, s’il la connaissait, il était sans doute mieux placé que tous ces mauvais paparazzis pour le savoir et Devlin ne put s’empêcher de rougir des pieds à la tête comme une midinette et de regarder ailleurs. De regarder son mari, tiens, tant qu’à faire. Qui balança qu’il n’y avait que les fesses de Vin Diesel de leur côté de la porte. Cela dit, ça faisait un bon scoop aussi et la journaliste parut être de son avis. Elle devait n’avoir que ça à se mettre sous la dent ce soir et puis il fallait bien contenter son employeur d’une façon ou d’une autre. Du moins c’est ce qu’elle pensait puisque les rares employeurs qu’elle avait eu avaient été assez cool avec elle. Sans doute parce qu’ils la prenaient pour la folle du coin qui parle toute seule au moins une fois par jour maintenant qu’elle y réfléchissait mais c’était tant mieux, au moins un point positif ! Tout ça pour dire que s’ils ne réagissaient pas rapidement, la nana allait entrer – pas sans crier gare, donc – pour prendre sa photo et sans doute qu’elle la prendrait à la vitesse de la lumière et qu’elle ne se rendrait compte de ce qu’elle avait capturé comme moment que bien plus tard. Mais toujours est-il qu’elle serait ravie de les voir tous les trois discuter dans les toilettes comme si c’était la chose la plus normale au monde.

Bref, Leo qui était de toute évidence un type bien – ou un type qui préférait qu’on ne le photographie pas de cette façon, au choix – leur dit qu’elle n’avait qu’à passer par la petite lucarne qui se trouvait dans la cabine du fond – Ezio ne parviendrait jamais à passer par-là, lui, malheureusement, mais ça tombait bien puisqu’il n’y aurait rien d’anormal à trouver deux hommes dans les toilettes des hommes, donc – et bien que ça lui déplaise, Devlin accepta. C’est qu’elle avait beau désapprouver l’idée de se séparer de son mari ce soir-là, ils n’avaient pas tellement d’autres solutions, après tout. Mais vu l’étroitesse de la lucarne, c’était un coup à déchirer sa jolie robe, ça ! Et puis y avait quoi de l’autre côté, hein ? Avec sa chance probablement des orties ou ce genre de plantes hostiles. Mais bon, des fois il faut savoir faire des sacrifices, à ce qu’il paraît et c’est donc en ronchonnant un tout petit peu qu’elle s’exécuta. C’est lourdement qu’elle atterrit de l’autre côté et si elle ne s’était rien déchiré, sa robe hors de prix était à présent toute poussiéreuse. Un moindre mal, mais bon… bon eh bien elle décréta qu’elle allait faire le tour pour rentrer de nouveau. Puis elle n’était pas seule puisque son fantôme l’accompagnait toujours dans ses péripéties. Elle aurait pu prendre cinq minutes pour lui demander ce qu’il lui voulait à la fin mais elle n’en fit rien. Par principe, il n’avait qu’à parler le premier.

Soit, c’est ainsi qu’elle se retrouva une fois de plus à l’entrée, ça ne faisait que la troisième fois aujourd’hui et bien qu’elle ait sorti son invitation au nom de Steve, le type à l’entrée ne la laissa pas passer sous prétexte que c’était une soirée mondaine avec tenue de soirée exigée et elle eut beau s’épousseter, il ne changea pas d’avis. Super… Devlin chercha Ezio du regard mais ne le vit pas tout de suite, il ne lui restait plus qu’à espérer que l’autre journaliste ne le retienne plus trop.

✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤

be a good baby, do what i want
You ever love someone so much you thought your little heart was gonna break in two ? You ever tried with all your heart and soul to get you lover back to you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 2050

Date d'inscription : 16/09/2013



MessageSujet: Re: Not a honeymoon → Ezio   Mer 11 Mai - 21:00

C’est avec une classe infinie que Leo fit probablement le plus beau des compliments à Devlin, à savoir qu’elle ne ressemblait pas à Amy Adams. Devlin le savait, Ezio le savait, mais que Leonardo DiCaprio le sache, ça, c’était une autre affaire, et en plus, il avait tourné ça avec subtilité, sans efforts, bref, la grande classe, et même Ezio étant tenté de succomber à son charme, là, au point où ils en étaient, mais il tint bon, pour eux deux, parce que sa femme, de son côté, ne semblait pas insensible à cette flatterie somme toute naturelle. L’acteur ne faisait, après tout, qu’exprimer une vérité inaliénable, même si tous s’acharnaient à voir en elle la fameuse Amy Adams. Tous deux échangèrent un regard, partageant un moment de grâce, et probablement qu’ils allaient en reparler tout à l’heure de retour à l’hôtel, puis dans l’avion du retour, puis chez eux à Dublin, et encore pendant des années, et qu’ils seraient ce couple de vieux qui ressasserait sans cesse la même histoire jusqu’à en saouler leur auditoire sur comment un jour, dans les chiottes d’un casino du Cap-Vert, ils avaient rencontré Leonardo DiCaprio. D’ailleurs, rien que pour ça, ça valait le coup d’avoir des mômes : pour les faire asseoir et les forcer à écouter encore et encore la même fable sur cet acteur qui pour eux ne serait qu’un vieux type inconnu au bataillon. Mais soit, il était temps de rompre cette trêve romantique, ce moment hors du temps, ce ménage à trois made in toilettes de luxe, car de l’autre côté de la porte des chiottes, une journaliste s’impatientait. Non pas qu’Ezio était désolé pour elle, il n’en avait rien à faire. Les paparazzis étaient des parasites, à ses yeux. Il regarda Devlin d’un air blasé.

« Au pire, on aura notre photo dans un journal people aux côtés de Leonardo DiCaprio. »

Et ils achèteraient le journal en dix exemplaires et en découperaient la photo et l’encadrerait au mur et feraient doublement chier leurs futurs gosses avec la visite obligatoire devant la photo ? Non, quand même, ils n’en étaient pas là, et Leo lui-même ne semblait pas fan de l’idée de se faire prendre en photo, et plus encore ici. En bon acteur de films d’action, il annonça à Devlin qu’elle pouvait s’enfuir des chiottes pour hommes par la petite fenêtre. Honnêtement, et parce qu’Ezio connaissait par cœur les mensurations et la morphologie générale de sa femme, à force de la regarder ou de la toucher, il était sûr que sa femme passait sans problème, ça allait juste être un sacré voyage vu sa tenue et connaissant l’attention qu’elle portait à son apparence et plus particulièrement à ses cheveux, sans parler des fringues ultra-chères qu’elle portait ce soir-là. Il aida sa femme comme il peut, en espérant que ce n’étaient pas les poubelles qui amortiraient sa chute de l’autre côté, mais vu le bruit que cela produisit quand enfin elle passa la lucarne, ce n’était pas le cas. Après de déchirants adieux, Ezio se tourna vers Leo.

« Après vous ? »

De toute façon, hein, ils n’allaient pas camper ici. Leo ouvrit donc la porte pour tomber quasi nez à nez avec la photographe, qui leva aussitôt son appareil, mais eut un moment de flottement en voyant qu’il ne s’agissait ni d’Amy ni de Vin mais bien de l’acteur Leonardo DiCaprio. Ezio en profita pour se caler dans l’embrasure de la porte, dans la position typique du garde du corps, et montra les dents, fronçant ses mythiques sourcils – enfin, mythiques pour sa femme, mais c’était tout ce qui comptait.

« Pas de photos. »

Et cela suffit à leur faire gagner quelques seconds. Leo partit d’un côté, Ezio de l’autre, à la recherche de Devlin. Il tourna un moment, et ne la voyant nulle part, en déduisit qu’elle n’était pas parvenue à rentrer à nouveau. Il alla donc jusqu’à l’entrée et vit le vigile de tout à l’heure qui empêchait sa femme de revenir. Ah non mais c’était la meilleure, ça ! Il sortit à son tour et l’enlaça quelques instants.

« Ce que les gens sont coincés. Bon, tu veux qu’on appelle à l’aide notre nouveau copain pour qu’il te fasse entrer à nouveau ? »

Il doutait que se faire passer pour le nouveau couple mythique qu’ils avaient créé pour cette occasion, Amy et Vin, Amin, ou Viny, peu importait, fonctionne encore une fois. Si ce n’est que les deux vrais acteurs auraient des surprises demain matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Not a honeymoon → Ezio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Not a honeymoon → Ezio
» Ezio Freza {fin}
» Impromptu, si on peut dire. [Dudu/Eva/Ezio]
» Ezio Bonvisi, le surveillant qui se prend un plaisir de te faire chier.
» Ezio Auditore Da Firenze

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-