Partagez | 
 

 E || Annexe | L'épidémie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 185

Date d'inscription : 27/02/2013



MessageSujet: E || Annexe | L'épidémie   Mer 5 Mar - 14:27



L'apocalypse

Appelée par certains épidémie, infestation, contagion, châtiment, fléau ou encore fin du monde, les survivants lui trouve des noms, mais personne ne sait d'où elle vient, pourquoi, comment et si ça se terminera un jour. Les suppositions sont propres à chacun, un nouveau virus, une expérimentation qui aurait mal tournée, une simple évolution, ou encore une punition de Dieu, de la terre ou d'on ne sait qui. Les détails manquent cruellement et il semblerait que personne ne sera jamais en mesure d'expliquer ce qui s'est produit. Tout ce qu'on sait c'est que les morts reviennent à la vie et qu'ils dévorent les êtres vivants. On sait que le seul et unique moyen d'y échapper, c'est de mourir par destruction de son cerveau...



L’épidémie à travers le monde

L'épidémie s'est tout d'abord déclarée aux États-Unis. Ils ont donc été les premiers à être touché et à tomber, eux, ainsi que l'entièreté de l'Amérique du Nord et du Sud. Pour le reste du monde, et bien que le virus se soit répandu à une vitesse affolante et incontrôlable, le fléau a quand même mit presque deux mois avant de paralyser le globe entier. Une chance inestimable pour les autres continents dont les habitants auront au moins eu la chance d'être avisé de ce qui se préparait par le biais des médias avant que ceux-ci ne disparaissent avec le reste. Ou du moins pour ceux qui ont daignés y croire. Les sceptiques, eux, s'en seront vite mordu les doigts.



L'épidémie en Écosse

L'épidémie s'est officiellement déclarée en Écosse il y a maintenant 4 ans de cela. Et ce malgré les mesures sévères prisent par le gouvernement de l'île de la Grande-Bretagne pour fermer toutes les frontières et interdire les contacts avec les habitants du continent, qui qu'ils soient. Ce qu'ils ignoraient à ce moment-là, c'est qu'il suffisait de mourir pour devenir un walker et non pas uniquement en se faisant tuer ou mordre par l'un d'eux. Ainsi et rapidement prit au dépourvu -comme le reste du monde- les gouvernements, l'armée et les organisations ont disparu les uns après les autres, en même temps que la civilisation. D'abord les grandes villes, puis les moins grandes, avant que ce ne soit le tour des campagnes et du pays tout entier. Et en quelques jours seulement, une bonne moitié de la population fut décimée.

Aujourd'hui les survivants ont abandonnés l'espoir de voir le miracle se produire, le monde tel qu'ils l'ont connu ne reviendra pas. Ils s'organisent, se protègent, se regroupent, ils essaient de reconstruire un semblant de civilisation avec un semblant de sécurité et d'organisation. Ils doivent rebâtir le monde ou périr avec lui...



STA operation

STA operation «Stronger Than All». Devant l'urgence de la crise qui s'abat aux États-Unis et son expansion rapide sur les autres pays et continents, les hauts sièges ont déclarés l'état d'urgence et la mise sous protection des hauts dirigeants du monde. En collaboration avec l'armée américaine et britannique, une île en Atlantique a été secrètement investie et nettoyée pour y établir une base à l’abri de la contagion. Une base pour abriter des présidents alliés, hauts placés politique, famille royale, riches partenaires et hauts gradés militaire. Ainsi que leur famille proche, femmes et enfants. Des scientifiques y ont également été rapatriés histoire de continuer des recherches sur le virus. Les autres ? La population, leurs collègues, leur armée ? Ils n'ont apparemment pas les moyens ni les ressources pour les sauver, ni même leur venir en aide. L'isolement total est de rigueur. Et l'existence de cette île protégée est totalement inconnue de la population restante, en dehors des gens qui auraient fait partie de l'élaboration du projet ou qui aurait été renvoyé sur le continent pour une quelconque raison.
   












Dernière édition par SAWNEY BEAN le Sam 6 Juin - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 185

Date d'inscription : 27/02/2013



MessageSujet: Re: E || Annexe | L'épidémie   Mer 5 Mar - 14:44



Chronologie de l'épidémie


27 Décembre 2010
Port Vincent, Louisiane, USA. Aux alentours de sept heures du matin, Peter Endicott (46) se rendant à son travail croise un homme à la marche titubante qui se jette sur lui pour lui dévorer le visage. Un passant, témoin de la scène, appelle aussitôt les secours. La police n’a d’autre choix que d’abattre l’homme devenu fou d’une balle dans la tête, mais il est trop tard pour Endicott. Si seuls les journaux locaux s’intéressent à l’affaire, elle ne tarde cependant pas à faire le tour de l’Internet, ainsi que les photos du cadavre d’Endicott, le visage rongé, le crâne ouvert, le cerveau dévoré. Sur la toile, on commence à crier zombie, mais suite à l’autopsie révélant la présence de la drogue bath salts dans le sang de l’attaquant, les esprits finissent par se rationnaliser et l’affaire se tasse.

13 Janvier 2011
Un cas similaire se déclare dans la petite ville de Jefferson, Texas. Cette fois-ci, la victime est étripée en plus d’avoir le cerveau dévoré. L’autopsie ne révèle cependant aucune trace de drogue dans le sang de l’agresseur.

Début Février 2011
Les cas se multiplient dans le Sud des États-Unis. Cette fois, plus de doute possible : les morts reviennent à la vie et attaquent les vivants. Les médias suivent maintenant assidûment cette étrange affaire, et l’inquiétude commence à gagner le pays, puis ses voisins, et enfin le monde, les nouvelles se propageant avec une extrême rapidité malgré les tentatives du gouvernement qui cherche à ne pas alarmer la population, affirmant que la recherche d’un vaccin est en bonne voie.

Mi-Février 2011
Les premiers cas se déclarent au Canada et au Mexique. Les États-Unis déclarent l’alerte pandémique de niveau 5. Les frontières sont fermées, ainsi que les aéroports, gares et lieux de grands rassemblements publics. Le Japon, l’Islande, l’Angleterre, l’Irlande, la Nouvelle-Zélande et bon nombre d’autres pays insulaires ferment également leurs frontières. Les recherches médicales sont un échec, mais la communauté scientifique persévère au niveau mondial.

Fin Février 2011
Toute l’Amérique est touchée. Plus aucun transport ne quitte le continent. En Europe, des mesures anti-pandémiques sont déjà en vigueur, les déplacements des populations contrôlés, les lieux publics fermés. Pourtant, un premier cas se déclare à Barcelone. L’Espagne se met aussitôt en quarantaine, mais quelques jours plus tard, l’épidémie s’est déjà propagée au Portugal, en France et en Italie. Tous les pays Européens ferment leurs frontières, suivis de près par la majorité des pays d’Asie et de l'Océanie, le Maghreb et l’Afrique du Sud.

1er Mars 2011
Mise en place de la STA OPERATION, visant à mettre sous protection les hauts dirigeants du monde sur une île de l’Atlantique.  

10 Mars 2011
Premier cas recensé en Angleterre, à Londres. Dans les jours qui suivent, tout le pays est touché.

Fin Mars 2011
L’épidémie s’est étendue au monde entier. Les morts se font plus nombreux que les vivants. Plus personne n’est à l’abri. Les gouvernements tombent, les populations sont livrées à elles-mêmes.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

E || Annexe | L'épidémie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Annexe: L'OCP (Archives)
» Annexe de l'Hôpital
» Demandes de Job Annexe
» Épidémie à Tours
» ANNEXE ₪ Les femmes à Pompéi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-